JEUDI NOIR au SIP d’Ajaccio !

Après plusieurs journées d’affluence record, 400 à 800 personnes par matinée, les agents du SIP d’Ajaccio ont baissé le rideau aujourd’hui, excédés et désespérés par la dégradation de leurs conditions de travail.

"En l’absence d’effectifs suffisants pérennes, il n’est plus possible d’assurer les tâches qui nous incombent, accueil du public et traitement et mise à jour des dossiers et fichiers, recouvrement.". Voici ce que nous avons une nouvelle fois dit à la Direction qui s’est déplacée.

Les réponses de la Direction :
- soutien du Pôle Fiscal
- affectation renforcée de l’ERD
- embauche de vacataires
- report d’1 mois du départ de l’inspecteur du SIP, qui aurait déjà dû être muté en septembre et verrait ainsi sa mutation encore reportée, bafouant ainsi son droit à la mobilité (ajoutons à cela que son bureau vient d’être déménagé dans son nouveau service !)
- prochaine mise en place de l’accueil assiette sur rendez-vous, qui apportera son lot d’incertitudes, voire d’aggravation de la situation pour la partie restant ouverte au public et particulièrement les 2 agents sacrifiés positionnés à l’accueil primaire
Nous retiendrons la proposition de M. de Molliens qui s’est lui-même porté volontaire, ce sera certainement très formateur...

Ces quelques mesurettes ne seront malheureusement guère plus qu’un pansement sur une jambe de bois et ne compenseront pas les vacances d’emploi que nous subissons depuis plusieurs années, 1 tiers des effectifs du SIP manquant.
Effectivement nous sommes déjà à l’os, et comment fait-on quand il n’y a plus d’os ????

La colère gronde toujours.