En 2017, adhérez à la FSU-FINANCES !

 

Les bonnes raisons pour adhérer à la FSU-FINANCES en 2017
  • Renforcer le projet syndical de la FSU-FINANCES :

pour la défense intransigeante des revendications des personnels, en particulier par l’information et la mobilisation.

  • Renforcer notre réseau d’information et de solidarité :

la progression de la syndicalisation à la FSU-FINANCES nous permet d’élargir toujours plus la diffusion de l’information et d’accroître la capacité des personnels à se défendre.
Notre réseau de syndiqué-e-s, en s’élargissant, renforce ainsi les réflexes de solidarité.

  • Renforcer la représentativité de la FSU-FINANCES :

Les adhésions à la FSU-FINANCES permettent également de mesurer la « popularité » des revendications que nous portons. Plus notre syndicat comptera d’adhérent(e)s et plus il sera efficace à élaborer, exprimer et faire aboutir les revendications. Cela représente également un acte de soutien important aux équipes militantes.

  • Contribuer au financement de l’activité du syndicat :

La participation financière que constitue l’adhésion est indispensable à l’activité syndicale régulière (sites internet, journaux syndicaux, réunions d’information syndicale ou d’instances, permanences…). Sans cotisations, pas de syndicat !


Pourquoi se syndiquer aujourd’hui ?

Quelle que soit la conjoncture politique, économique et sociale, les personnels ont intérêt à s’unir et à s’organiser, de manière permanente, pour défendre leurs intérêts professionnels, lutter contre les inégalités et imposer la satisfaction de leurs revendications.
L’action syndicale, c’est la défense de chacun et de chacune dans le respect du droit de tous, par le biais d’interventions auprès des responsables des agents concernés ; la défense collective des personnels, dans les différentes instances ou à l’occasion d’audiences auprès des diverses autorités ; mais l’action syndicale, c’est aussi l’organisation de mobilisations les plus massives et les plus unitaires possibles.


Adhérer à la FSU

C’est renforcer un syndicat qui a déjà fait la preuve de son efficacité et de sa représentativité, puisqu’il est à la fois présent dans les luttes et dans de nombreux organismes paritaires.
Adhérer à la FSU, c’est choisir de syndiquer toutes les catégories de personnels.
Adhérer à la FSU, c’est rejoindre un syndicat qui affirme l’importance du rôle des personnels au sein des ministères économiques et financiers.
Adhérer à la FSU-FINANCES, c’est choisir la FSU, une des premières forces syndicales de la fonction publique d’Etat ; c’est se retrouver, ensemble, au sein d’une fédération puissante et combative.
N’oubliez jamais que c’est de vous, de votre implication que dépendra la satisfaction de vos revendications. Unis et organisés, vous représentez une force considérable. Alors, n’hésitez plus, faites entendre votre voix, syndiquez-vous.
Rejoignez la FSU-FINANCES !

Adhérer, réadhérer...
Si vous n’êtes pas imposable, votre cotisation ouvre droit à un crédit d’impôt (chèque du Trésor public) de 66 % du montant de la cotisation versée.
Et si vous êtes imposable, vous aurez une réduction d’impôt de 66% du montant de la cotisation.
La FSU-Finances a décidé de maintenir une cotisation syndicale basse pour les personnels et proportionnelle au traitement. Même si nous n’avons pas de subvention ministérielle, l’argent ne doit pas être un obstacle à la syndicalisation.

Exemples :

  • un agent en dessous de l’indice 330 : 0,19 € x point d’indice.
  • un AAP 2 ème classe indice 336 barème 2017 : 73.92 euros. Si on tient compte de la déduction du montant de l’impôt que cela occasionne : cela vous coûte 25 euros.
  • un contrôleur principal au 6ème échelon indice 480 : 105,60 euros .Si on tient compte de la déduction du montant de l’impôt que cela occasionne : cela vous coûte 36 euros.
  • un inspecteur ou un attaché au 9ème échelon indice 590 : 129,80 euros. Si on tient compte de la déduction du montant de l’impôt que cela occasionne : cela vous coûte 44 euros.

Si vous êtes à temps partiel, le calcul de votre cotisation sera proratisé.

NB : - Barême de cotisation pour les retraités :  : 0,22 € x point d’indice X 50%.

- Barême de cotisation pour les contractuels :  : 0,22 € x point d’indice X 60%.

Les chiffres parlent, le coût final ne devrait pas être un obstacle.